GG Allin: L'éternel punk devenue une légende.

   Le plus hardcore de tous les punks.

Vous devez certainement le connaître: Peut-être pas pour son oeuvre musicale restée controversée mais peut-être plus pour ses performances scéniques quelques peu "excentriques" et surtout une image restée célèbre de lui (celle de la miniature).

Jesus Christ Allin (ça commence bien, non ?) puis communément appelé Kevin Michael Allin, le 29 Août 1956 à Lancaster dans le New-Hampshire. L'explication à son prénom de naissance délirant nous est donné par sa mère qui expliqua que son père avait eu des visions quelques temps avant sa naissance et pensa que son enfant était comme un don du ciel, enfant il n'arrivait pas à prononcer Jesus correctement et le prononçait "Jiji" qui fut son surnom, bien que sa mère le fasse appelé Kevin Michael qui était plus conventionnel. Dès son enfance, GG est un enfant un peu spécial, puis déclaré inapte aux programmes scolaires classiques (vous sentez le truc venir pas vrai ?), c'est au lycée que GG va découvrir ses deux passions qu'il mariera avec merveille pendant toute sa vie: Le théâtre (à sa manière) et le punk rock; En réalité il était même batteur et jouait tranquillement avec des amis, malgré cela, son père faisait vivre ses enfants dans une sorte de grande cabane et était complètement instable (quand on appelle son enfant Jesus Christ..).

Fraîchement sorti du lycée, avec des amis il créa son premier vrai groupe The Jabbers, déjà il commençait à déclencher des émeutes et se livrait à des performances scéniques pour le moment gentilles (pas d'excréments ni de sang). Malheureusement ils se séparèrent en 1984 et c'est là que GG entama sa consommation de drogues, il eut une fille avec sa petite amie de l'époque qu'il ne reverra plus après être passé par la case prison, oui en réalité de 1984 à 1991 il ne fit pas grand chose d'intéressants, à part fonder des groupes avec son frère portant le nom de The Texas Nazis ou The Fuckin Shitbiscuits, il se fit connaître avec son groupe resté célèbre (toujours actif et dans lequel son frère joue encore, il est moins taré je vous rassure): The Murder Junkies.

C'est là que la passion du caca frappa GG, de 1991 à 1993 (jusqu'à sa mort donc), il avait pris pour habitude de prendre des laxatifs avant chaque concert afin de pouvoir déféquer sur la scène (*soupir*), il passa rapidement de la scène Underground du punk de la côte Est afin de partir pour New-York et de jouer avec les grands. Mais rien de cela n'était assez pour GG qui décida de passer à la vitesse supérieure, et enfin il se révéla au grand jour en rajoutant à ses performances, du sang animal (mêlé au sien, il aimait bien se couper) qu'il jetait sur lui et sur la foule (tout le monde était à fond dans le délire). 1992 et 1993 furent les deux années de la consécration artistique de GG, qui poussait toujours plus loin, hypnotisé par la mort, il disait à qui voulait l'entendre que son meilleur concert sera celui où il se suicidera à la fin devant tout le monde (Il ne mourût pas comme ça, dommage!), il nous a même laissé une citation dont je vous laisse le plaisir de lecture et d'étude:

"La mort est une part importante de la vie." - GG Allin

Intéressant, n'est-ce pas ? GG Allin ne se résume pas qu'à l'homme qui était nu durant ses concerts (ah je vous l'avait pas dit?), qui urinait, déféquait, lançait tout ça sur la foule, se bagarrait avec des fans, embrassait les gens (hommes, femmes, enfants, animaux,..) et s'est même livré d'après la légende, à une pratique anale (le fist, oui oui) sur scène devant une foule en délire (quand je dis foule je parle d'une trentaine de punk sous ecsta et autres).

Si vous voulez voir un peu le bonhomme, je vous conseille la suite très intéressante de 3 vidéos (je vous mets le lien), d'un ami qui le filmait le jour de sa mort, vous pourrez assister pendant près d'une heure à la fin de sa vie: de sa sortie du concert ou il s'était battu avec des mecs, lorsqu'il déambula en slip et en botte dans les rues de New-York suivit par une trentaine de punks en train de se rouler nu par-terre jusqu'à qu'il partit en taxi, ensuite il mourût dans la nuit d'une overdose.

Cet article était peut-être un peu long je vous le concède, mais comment passer à côté d'un homme comme GG ?

C'est tout pour cette semaine, je vous laisse avec les vidéos et on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle histoire très Rock'n Roll

Ah oui et euh, son objet préféré était son casque nazi qu'il trimbalait partout avec lui, voilà voilà !

 

GG Allin's Last Day Alive Part 1 of 3

 

 
Article publié et rédigé par Blanchistone, Animateur
Il a marqué ce siècle avec son swag, il est de retour ! Retrouvez Blanquette pour le Rock Session ! Horas ne numerem nisi serenas.
Posté le 15/03/18 à 10:26